Contenu | Menu | Recherche

Pendant que vous bossez, nous on joue !

Saison 1

.

Références

  • Gamme : Critical
  • Sous-gamme : Fondation
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Gigamic
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2022
  • EAN/ISBN : 3421271860419
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte cartonnée couleur au format 27 x 19 x 6,5 cm contenant :

  • 1 fiche 14,8 cm x 21 cm couleur
  • 1 livret couverture souple 17,5 x 25,5 cm couleur de 12 pages
  • 1 écran cartonné rigide 15,5 x 21, 5 à 4 volets couleur
  • 10 fiches 29,5 x 21 cm couleur pliées en 2, le tout sous film plastique.
  • 1 poster format A3 couleur plié en 4
  • 46 cartes 9 x 13,1 cm couleur avec 1 boîte cartonnée pour les ranger
  • 60 cartes 4,4 x 6,7 cm couleur avec 1 boîte cartonnée pour les ranger
  • 1 fiche cartonnée rigide 15 x 22 cm couleur contenant 41 pions avec 1 sachet plastique vide pour les ranger
  • 1 fiche cartonnée rigide 15 x 22 cm couleur contenant 4 plaques et leurs 8 petits supports
  • 1 feutre noir effaçable avec tampon intégré
  • 1 sachet plastique contenant 4d12 blancs, 1d8 blanc et 2d6 noirs
  • 4 pochettes papier 10 x 14 cm couleur

Description

Critical est une gamme de jeu de rôle, proposée par Gigamic, dont Fondation (Foundation) représente le premier édité sous forme d’une boîte. Cette dernière est d’ailleurs sous-titrée Saison 1 (Season 1), une saison 2 étant au programme. Ce jeu, pour des joueurs débutants ou confirmés, est prévu pour 2 à 5 joueurs (MJ compris) pour une durée de 30 minutes par épisode.

2035. Les nations sont de plus en plus affaiblies et ce sont désormais de grandes multinationales qui ont pris le pouvoir : la Corpocratie. De plus, la nanotechnologie devient la nouvelle révolution technologique en s’imposant dans le quotidien (vêtements, matériaux...). Les quatre personnages disponibles font partie d’Icare, une agence qui intervient lorsque les organisations gouvernementales ne sont plus en capacité de le faire. Chacun des membres de cette agence est un spécialiste confirmé.

Dans Fondation (Foundation), les PJ vont être employés face à une conspiration d'ampleur d'internationale. Après l’introduction de l’épisode 0, les personnages vont d’abord découvrir ce qui se trame au cours les épisodes 1 à 4, avant d’agir et de tenter de mettre fin à cette conspiration dans les épisodes 5 à 8.

La Fiche, intitulée Le Jeu de Rôle, Qu’est-ce que c’est ? (What is a Roleplaying Game ?) présente sur son recto, le jeu de rôle de façon générale et comment cela fonctionne. Au verso, accompagné d’une illustration du jeu et d’une publicité pour un prochain produit de la même gamme, est présenté le jeu en lui-même.

Le livret, Critical, sous titré Fondation (Foundation, 12 pages), débute sur les crédits, le titre et sous-titre, une illustration et un Avant-propos (Introduction) introduisant le jeu et accompagné par Le Lexique du Jeu de Rôle (Terms used in Roleplaying Games), qui reprend les termes principaux avec explications (1 page). Matériel du Jeu (Game Contents, 1 page) détaille en images le matériel contenu dans la boîte, catégorisé Pour le Maître du Jeu (For the Gamemaster) et Pour les Personnages Joueurs (For the Player Characters).

Partie 1 : Les Personnages Joueurs (Part 1: The Player Characters, 5 pages) expose les règles à l’attention des joueurs avec la création de personnage (2 pages), comment effectuer un test (2 pages), comment gérer la santé du personnage (1 demi-page), l’équipement et comment sauvegarder son personnage (1 demi-page). Rappelons d’ailleurs que le principe de faire évoluer un personnage n’existe pas et que cette sauvegarde consiste juste à ranger sa fiche de personnages et ses annexes (équipements, indices…) dans une pochette prévue à cette effet, dans l’attente de la séance suivante.

Partie 2 : Le Maître du Jeu (Part 2: The Gamemaster, 4 pages) démarre avec une courte présentation de la saison 1, suivie des explications pour jouer un épisode. Suivent des conseils pour adapter la difficulté selon le nombre de joueurs, et la description des quatre temps forts : narration, roleplay, enquête et action (2 pages pour le tout). Le Matériel du Maître du Jeu (The Gamemaster's Toolkit, 1 page) explique les différents supports prévus à son attention : cartes Épisode (à montrer aux joueurs pour l’immersion), cartes PNJ (description et caractéristiques des PNJ), dés du MJ (les 2d6 noirs), cartes Indices (à donner aux PJ durant leurs enquêtes), jetons Indice (à utiliser par les PJ pour débloquer une information), jeton Narration (à multi-usage : compteur de temps, d’utilisation d’un équipement…), écran du MJ. Les combats (1 page) détaille les procédures du combat (difficulté, test, initiative et tour…).

Et après ? (What's Next?, 1 page) confirme une saison 2 et donne des conseils pour développer ses propres scénarios.

Les 10 fiches concernent le déroulement du scénario et ses 9 épisodes. Critical - Fondation (Critical - Foundation) : présente l’univers du jeu, les acteurs en présence dans la saison 1, les synopsis de chacun des 9 épisodes, et se termine sur l’épilogue de la saison 1. Chacune des 9 autres fiches concerne 1 épisode à part entière et est présentée sur le même modèle : préparation (matériel à prévoir), synopsis, déroulement de l’épisode en détail. Ces fiches sont :

  • Épisode 0 - Opération Neige (Episode 0 - Operation Snow). 2033, les personnages doivent infiltrer un centre de recherche nucléaire occupé par des terroristes pour les neutraliser et y récupérer une ogive.
  • Épisode 1 - Les Disparus (Episode 1 - The Disappeared). Deux ans après, soit 2035, le corps d’un des acteurs de l’Opération Neige est retrouvé, avec un témoin. Et qui dit cadavre, dit tueur…
  • Épisode 2 - Sur la Piste (Episode 2 - On Track). Les PJ commencent à récolter des indices et à enquêter sur le Dr Monroe, échappé du centre de recherche nucléaire.
  • Épisode 3 - Science Avancée (Episode 3 - Advanced Science). Les PJ comprennent que quelque chose de bien plus vaste qu’un acte terroriste est à l’œuvre.
  • Épisode 4 - Des Comptes à Rendre (Episode 4 - Held Accountable). Des corps concernés par l’enquête disparaissent de la morgue. Les PJ devront investiguer et tenter d’en savoir plus.
  • Épisode 5 - Base Secrète (Episode 5 - Secret Base). Suivant une piste, les PJ découvrent une base secrète et de précieux indices…
  • Épisode 6 - Charlotte (Episode 6 - Charlotte). Les PJ vont être en contact avec un informateur mais tout ne va pas se passer comme prévu.
  • Épisode 7 - Course-poursuite (Episode 7 - In Hot Pursuit). Les données de l’informateur vont les conduire au siège d’une corpo pour y découvrir enfin ce qui se trame.
  • Épisode 8 - La Lance de Mars (Episode 8 - Mars' Spear). Des données capitales sont récupérées. Les PJ s'infiltrent dans ladite corpo et sauveront un personnage éminent de l’État. Reste alors à conclure la saison 1 avec l’épilogue contenu dans la première fiche Critical - Fondation.

L’Écran (Gamemaster's screen) propose côté joueur l’illustration d’une avenue urbaine futuriste, et côté MJ, les tables suivantes :

  • Volet gauche : Les temps forts (La narration, L’enquête, Le roleplay, L’action) ;
  • Volet central gauche : Les tests (Effectuer un test, Les tests, Le dé héros, Les difficultés, Réussite et échec critique) ;
  • Volet central droit : Le Combat (Tour de combat, Critique en combat, Difficulté des actions, Les actions de combat)
  • Volet droit : Caractéristiques et compétences, Santé (Blessures et états, Se soigner, Hors-jeu), Armes et équipements (Les armes, L’équipement).

Le poster, côté verso, représente le plan d’un centre de recherche nucléaire (Buiding plan).

Les 46 cartes grand format comprennent :

  • 4 fiches de Personnage (Character cards) avec illustration au recto et détails au verso (caractéristiques, citation, description…) ;
  • 8 cartes de Personnage Non-Joueur (Non-Player Character cards) avec illustration au recto et détails au verso (description, caractéristiques…) ;
  • 34 cartes Épisode (Episode cards) avec une illustration à destination des PJ, et au verso une référence en lien avec la scène concernée à l’attention du MJ.

Les 60 cartes petit format ont un symbole au recto et une explication au verso avec titre, rappel du symbole et illustration éventuelle. Elles se décomposent comme suit :

  • 10 cartes Indice (Clue cards)
  • 8 cartes Blessures (Wound cards)
  • 15 cartes États (Status cards)
  • 8 cartes Historique (Background cards)
  • 19 cartes Équipement (Equipment cards)

Une première fiche cartonnée rigide contient 4 jetons Héros ou Hero tokens (pour obtenir un d8 bonus), 32 jetons Narrations ou Narrative tokens (compteurs multi-usage), 5 jetons Indice ou Clue tokens (à donner en cours de partie aux PJ suite à leurs investigations). Tous ces jetons peuvent ensuite être rangés dans le sachet plastique vide fourni.

Une seconde fiche cartonnée rigide contient 4 chevalets détachables (Names cards), et leur supports, pour y inscrire le nom du personnage à l’aide du feutre à encre effaçable fourni.

1 sachet plastique contenant 7 dés. Ils s’y trouvent 4d12 blancs et 1d8 blanc pour les joueurs et 2d6 noirs pour le MJ.

Les 4 pochettes servent à y ranger la fiche du personnage, sa carte Historique (Background), ses cartes Équipement (Equipment) et ses pions Indice (Clue) récupérés, entre deux séances.

Cette fiche a été rédigée le 31 août 2022.  Dernière mise à jour le 21 mars 2023.

Critiques

matreve  

Je profite que la gamme passe jeu du mois sur le GROG pour indiquer tout le bien que je pense de ce produit proposé par Gigamic, nouvel entrant comme éditeur de JDR mais disposant de son assise comme (gros) éditeur de jeux de plateau. Dès l’ouverture de la boîte vendue pour une somme plus que modique (32 €), on sent en effet l’expérience de l’éditeur dans le matériel proposé avec moult cartes illustrées, jetons et dés spéciaux. Et les ambitions dans le JDR puisque le produit propose un vrai écran en carton renforcé, avec un système bienvenu de poches plastiques qui permet d’y glisser les aides de jeu fournies.

Le matériel est complété par le livret de règles et les livrets de scénarios, et c’est là qu’un petit regret pointe. La Boîte, plus solide que les paquets de céréales de chez Edge, est de taille réduite : elle manque d’espaces de rangements et de casiers pour les très nombreuses aides de jeu, ce qui aurait facilité la mise en place des parties car on a parfois l’impression de manipuler le matériel d’un wargame, tellement il est éparpillé.

Ce format réduit s’applique aussi au livret de règles, à la maquette très ramassée, ce qui n’aide pas à sa lecture. Pour un produit d’(auto-)initiation, je l’ai malheureusement trouvé un peu décourageant en termes de clarté et d’accessibilité : manque d’illustrations et d’exemples plus découpés. D’autant qu’une partie des règles sont logées dans les accessoires : il manque donc une vue un peu plus d’ensemble sur l’intégralité de la mécanique pour ne pas se sentir démuni, car on a affaire certes à des règles légères, mais pas forcément allégées : combat, compétences.

Cette critique se complète avec les pré-tirés limités à 4 (mais en format masculin ou féminin) : il est possible de créer des personnages supplémentaires si on a davantage de joueurs ou joueuses mais les règles de création sont encore plus expéditives que dans un JDR traditionnel, et on ne trouvera pas de fiche de personnage vierge (même pas sur le site de l’éditeur qui met pourtant à disposition des ressources supplémentaires) : incompréhensible et un peu décevant !

Ceci est heureusement compensé par la campagne proposée. L’intrigue sur fond de complots et de nano-technologies n’est pas d’une originalité folle, mais les auteurs ont pris un soin double à :

 

  • Lui imprimer un rythme soutenu
  • La rendre extrêmement claire pour la prise en main, toujours dans cette optique d’(auto-)initiation

 

De ce point de vue, c’est une réussite critical ! Le rythme est conditionné par le judicieux découpage par épisode qui promet des sessions courtes (en général quand même plus 45 min / 1h que 30-45 min), et SURTOUT un temps de préparation très optimisé pour le MJ grâce à la présentation très visuelle et qui va à l’essentiel. Ce qui était un défaut pour le livret de règles prend tout son sens avec les livrets de scénario qui permettent presque de les dérouler pendant la partie. Seul élément à ne pas négliger : la mise en place qui réclame de bien préparer et maîtriser les aides de jeu rattachées au scénario (matériel, événements, règles spéciales pour les combats…). D’où mon regret exprimé au début sur l’absence des casiers de rangement.

Pour revenir à la campagne, on en trouvera un récapitulatif, mais qui est très court et nécessitera de lire tous les scénarios. Comme pour les règles, ce récapitulatif aurait mérité d’être plus long, en détaillant par exemple les PNJ intervenants (au moins ceux illustrés par les cartes) pour pouvoir davantage improviser sur leur background et leurs motivations : il manque clairement un trombinoscope, qui aurait pu être d’ailleurs une aide de jeu double MJ & Joueurs !

Rien à redire en revanche sur le cadencement de la campagne : celle-ci débute avec un épisode 0 certes très militariste mais qui se joue comme un jeu informatique FPS. Bref, ça fonctionne bien et ça ouvre ensuite vers des épisodes suivants qui mêlent enquête, action et rebondissement, et qui se déroulent comme du papier à musique.

L’éditeur propose sur son site quelques aides de jeu supplémentaires bien sympathiques (dont une sélection musicale) mais à nouveau, il manque une vidéo d’une session de type Actual Play en guise de tutoriel. Je trouve toujours dommage, surtout quand l’objectif fixé est de favoriser l’auto-formation, qu’on ne profite pas davantage des possibilités de ce qu’on peut mettre en ligne pour être VRAIMENT EXHAUSTIF sur la démarche didactique entreprise.

Je termine sur la thématique qui offre donc une très bonne enquête criminelle et politique, mais le fait dans un contexte assez sombre (notamment avec certaines illustrations) qui n’est pas forcément adapté à un jeune public – la limite d’âge de 14 ans, même si elle peut être un peu abaissée, n’est pas complètement inutile, et pas seulement pour une question de complexité du produit.

Au final, un produit qui n’est pas entièrement révolutionnaire, mais qui apporte son empreinte au matériel d’initiation aujourd’hui disponible. Je reste curieux donc de ses déclinaisons (la version Sanctuaire) et de ses autres développements (une saison 2 pour Fondation !).

Critique écrite en mai 2023.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :